Danger paracétamol 1000mg

Le Doliprane est un médicament « sûr et efficace »[1], mais parce qu’il contient du paracétamol, un surdosage peut être fatal, via la destruction du foie. 

Si vous vous souvenez de la jeune Naomie Musenga, morte à Strasbourg suite à un refus de prise en charge du Samu, un premier rapport médical a conclu à un mésusage du paracétamol[2]

10 ans de surdose de paracétamol à la maison

En France, de 2007 à 2017, plus de 95 000 patients se sont retrouvés aux urgences suite au surdosage d’un médicament contenant du paracétamol, parmi lesquels : 

  • Le Doliprane,
  • L’Efferalgan, 
  • Le Dafalgan, 
  • Le Claradol
  • Fervex,
  • Etc. 

La posologie du paracétamol est de 60 mg/kg/jour[3]. A partir de 150 mg/kg[4], il devient toxique et entraîne durant les 2 premiers jours : 

  • Une anorexie,
  • Des vomissements, 
  • Une douleur dans la région du foie.  

Après 5 jours, soit la situation revient à la normale, soit des complications apparaissent sous la forme de défaillances des viscères pouvant entraîner la mort. Le problème, c’est que le paracétamol est vendu en pharmacie sans ordonnance pour servir d’analgésique et d’antipyrétique. Autrement dit, il a deux fonctions : 

  • Atténuer la douleur, 
  • Combattre la fièvre. 

Par conséquent, et nous le savons tous, il est utilisé à toutes les sauces, comme pour : 

  • Le rhume, 
  • La grippe, 
  • Les douleurs abdominales (règles douloureuses, troubles gastriques, etc.), 
  • Les maux de tête, 
  • Les douleurs post-opératoires, 
  • La fièvre, 
  • Etc.  

Connu sous le nom générique d’Acétaminophène en Amérique du Nord[5], et vendu sous le nom de Tylenol, 49 000 tonnes y sont commercialisées chaque année, rien qu’aux Etats-Unis. C’est l’équivalent de 298 comprimés par citoyen américain, chaque année. C’est un peu mieux au Royaume-Uni, avec une moyenne de 70 comprimés par habitant, par an. En Europe, la production annuelle de paracétamol n’est d’ailleurs que de 30 000 tonnes[6].

Quelle quantité de paracétamol peut-on prendre par jour ? 

Normalement, la posologie est de 60 mg/kg/jour, mais elle peut osciller entre 55 et 75 mg/kg/jour. Pour un adulte, la limite est donc de 4 grammes, soit 4 comprimés de 1000 milligrammes ou 8 comprimés de 500 milligrammes répartis sur 24 heures. 

Toutefois, il existe un problème majeur dans la prise du paracétamol : il est partout (ou presque). Par exemple, la FDA (Food and Drug Administration) américaine a relevé sa présence dans 600 médicaments, dont 23 font partie des solutions d’auto-médication les plus utilisées par les américains. En France, il se trouve dans au moins 200 médicaments[7].

Par conséquent, lorsque des personnes recourent à l’automédication pour soigner une grippe, par exemple, elles prennent souvent plusieurs médicaments pour en combattre les symptômes. C’est là que le risque de surdosage apparaît. 

En Île-de-France, le paracétamol est le deuxième médicament à l’origine des appels au Centre anti-poison de Paris, mais le premier en ce qui concerne les prises accidentelles. Car oui, le paracétamol, au travers d’un médicament aussi courant que le Doliprane, est utilisé dans de nombreuses tentatives de suicide. 

Pourquoi le paracétamol est-il dangereux ? 

Parce qu’une fois qu’il pénètre l’organisme, le paracétamol passe par le foie, où il est synthétisé. Dans cet organe, 5% à 8% du médicament se transforment en quinoneimine (N-acétyl p-benzoquinineimine)[8], qui n’est autre qu’un poison. 

Le rôle du foie est alors de gérer ce danger. C’est exactement ce qu’il fait lorsque la dose ne dépasse pas la limite de 150 mg/kg/jour. Lorsque ce dosage est dépassé, la quinonéimine se concentre dans le foie, qui dysfonctionne. Des lésions graves et irréversibles peuvent apparaître. Une insuffisance hépatique aiguë se manifeste alors, nécessitant une transplantation de cet organe.

Le paracétamol est si répandu qu’aux Etats-Unis, sur une période de 5 ans, il a été la principale cause d’insuffisance hépatique aiguë. Le pire, c’est que dans presque un cas sur deux, le patient ne savait pas qu’il avait dépassé la dose journalière.   

Au Royaume-Uni, le taux d’insuffisances hépatiques aiguës qui trouvent leur origine dans une surdose de paracétamol, est évalué à 60%.

Surdosage de paracétamol dans les hôpitaux

Il n’y a pas que le danger du Doliprane pris à la maison qui peut conduire à une intoxication aiguë au paracétamol. Dans les hôpitaux, cette molécule a déjà fait l’objet de centaines de rapports de surdosage. Des dizaines de ces accidents ont entraîné la mort des patients, enfants compris[9]

La cause ? L’unité utilisée pour le dosage. Sur le médicament, il est exprimé en milligrammes, tandis qu’en milieu hospitalier, il est administré en millilitres. Ainsi, une poche de 100 ml de paracétamol équivaut à 1 000 milligrammes de paracétamol[10]. Confondre les deux mesures peut donc conduire à injecter 10 grammes de paracétamol au lieu de 1 gramme. 

Références

[1]
Paracétamol et risque pour le foie : un message d’alerte ajouté sur les boîtes de médicament – Communiqué, Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), 15 janvier 2021.

[2]
Mort de Naomi Musenga : le paracétamol, courant mais potentiellement dangereux, Ouest-France, 12 juillet 2018.

[3]
Paracétamol : formes pharmaceutiques pédiatriques à utiliser selon le poids de l’enfant dans un contexte de tension d’approvisionnement, Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), 02 février 2023.

[4]
G.F. O’Malley, R. O’Malley, Intoxication par le paracétamol (N-acétyl-para-aminophénol; APAP), Le Manuel MSD, version pour les professionnels de santé, juin 2022.

[5]
P. Thornton, Paracetamol Drugs.com, 4 avril 2023.

[6]
I. Labuzan, Du paracétamol bientôt produit en France, La Tribune, 9 octobre 2023.

[7]
Ibid.Ouest-France, 12 juillet 2018.

[8]
M. Wysocka, Pratique et connaissance de la consommation de paracétamol en automédication dans la population française, UFR de pharmacie de Grenoble, 23 mars 2023.

[9]
G. F. O’Malley, R. O’Malley, 2022, Intoxication par le paracétamol, Le manuel MSD, version pour professionnels.

[10]
2023, Paracétamol aguettant 10 mg/ml, solution pour perfusion – Résumé des caractéristiques du produit, Base de données publique des médicaments, 08 janvier 2024.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *