Facialiste pratiquant un yoga facial à une cliente

Le yoga du visage, ou “face yoga”, est une technique bien particulière. Elle repose sur le principe d’un massage journalier de la peau du visage pour lutter contre les rides. Bonne idée, ou perte de temps et d’argent ?

Parce que le yoga du visage est aussi un business, alors tâchons de tirer le vrai du faux.

Quelles sont les origines du “face yoga” ?

Deux origines sont régulièrement citées dans les articles dédiés à la question :

  • Le docteur Jacquet,
  • Fumiko Takatsu.

A lire : Aux origines du yoga

La piste du docteur Jacquet

Des bloggeurs indiquent que le yoga du visage tirerait son origine d’un médecin français, du nom de Jacquet, ayant développé la technique pour améliorer la cicatrisation.

Nous avons donc tenté de retrouver la trace de ce médecin, qui aurait officié dans les années 1930. La première occurrence que nous avons trouvé est celle d’une méthode : le “Jacquet”, ou pincement en torsion.

Ce n’est pas pour la beauté de la peau que nous l’avons déniché, mais pour lutter contre les maladies du cuir chevelu et la chute des cheveux.

Le principe ? Masser son cuir chevelu, par des “pincements en torsion”, pour stimuler les glandes sébacées et ainsi lutter “contre la cellulite” [sic], mais aussi contre la séborrhée grasse. Résultat : les “actions stimulantes sur le cuir chevelu conditionnent la beauté et la qualité des cheveux” [sic][1].

Fumiko Takatsu l’inventrice du Face Yoga ?

Autre piste, celle de Fumiko Takatsu. Sur la toile, elle est présentée par de multiples blogs de beauté comme l’inventrice du face yoga, dans les années 1980. Qui est-elle ?

Nous avons tenté de trouver des articles sur elle dans des revues spécialisées, mais sans résultat. Par contre, nous l’avons retrouvé sur le réseau social LinkedIn.

Cette diplômée d’anthropologie à l’université de Californie et de langue étrangère et communication à l’université de Seinan Gakuin se présente effectivement comme l’inventrice du yoga du visage, en 2005.

Le storytelling diverge selon les sites, mais les grands traits sont les mêmes : un accident de la route, parfois une cicatrisation, parfois de la fatigue, mais toujours un massage du visage pour retrouver des traits toniques.

Son fond de commerce ? Former des professeurs certifiés Yoga Face Method. La méthode fait justement des émules, puisqu’un nouveau métier est né : facialiste.

En un mot, c’est un expert de la massothérapie.

Mais, est-ce la seule façon de monétiser le yoga du visage ?

Les produits du yoga du visage

Le yoga du visage, ce sont :

  • Des livrets,
  • Des rouleaux de Jade,
  • Des coffrets de soin bio (huiles, baumes, etc.),
  • Des pierres,
  • Etc.

Ce qui compte avant tout, c’est le côté naturel du yoga du visage. C’est-à-dire le fait qu’il peut se pratiquer sans produits de beauté, et donc sans paraben, sans conservateurs, etc.

Quelle définition pour le Yoga du visage ?

C’est peut-être là qu’est l’essentiel : le yoga du visage, c’est une discipline “naturelle” et “holistique”. Après le terme “naturel”, que nous avons mis en avant précédemment, celui d’”holistique” est important.

Le holisme, c’est une approche, une théorie, qui considère l’Homme dans son entier pour proposer une vision globale de son être, dont chaque élément n’a de sens pris séparément[2].

Ce qui en découle, c’est une médecine holistique. C’est-à-dire un art médical alternatif, qui regroupe notamment[3]:

  • Le magnétisme,
  • L’access Bars,
  • L’urinothérapie,
  • L’apithérapie,
  • La biorésonnance,
  • La chirurgie psychique,
  • La dentisterie holistique,
  • La gélothérapie,
  • Etc.

Le yoga du visage, c’est le remplacement de la chirurgie esthétique. Plus besoin d’injections d’acide hyaluronique ou de toxine botulique. Un petit Jacquet et le tour est joué.

Qu’en dit la science ?

Pas-grand-chose. Une étude pilote de 20 semaines a bien été menée sur 27 participantes. Résultat : 30 minutes de massage quotidien, beaucoup de satisfaction et de bons résultats.

Seuls problèmes, selon les auteurs de l’étude[4]:

  • Le faible nombre de participantes,
  • La tranche d’âge (40 à 65 ans),
  • L’absence d’un groupe contrôle,
  • L’auto-sélection des participantes (biais de confirmation).

Toutefois, le massage du visage pourrait avoir pour effet d’hypertrophier certains muscles du visage, notamment de la joue, et donc l’apparence des rides. D’autres études vont cependant être nécessaires pour confirmer ces résultats.

Il ne vous reste plus qu’à faire votre propre expérience du yoga du visage.

Références

[1]
Rester jeune, magazine mensuel, éditions France et colonies, Paris, n°36, 1er septembre 1936, page 21.

[2]
Holisme, Le Robert, site consulté en janvier 2023.

[3]
Liste de médecines non conventionnelles, Wikipédia, site consulté en janvier 2023.

[4]
Alam M., Walter A.J., Geisler A., 2018, Association of Facial Exercise With the Apprearance of Aging, JAMA Dermatology, mars 2018, 154(3), pages 365-367.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *