Bébé déjà nettoyé de son méconium.

Le méconium constitue les premières selles du bébé. Il est constitué de[1] :

  • Sécrétions, 
  • Liquide amniotique ingéré, 
  • Cellules desquamées du tube digestif.

C’est à partir de 6 mois de grossesse qu’il commence à se former dans le ventre du fœtus, pour n’être normalement expulsé que dans les 24 à 48 heures qui suivent la naissance. 

Expulsion du méconium dans le ventre de la mère

Il arrive que le méconium soit expulsé par le fœtus directement dans le placenta. C’est notamment le cas lorsqu’il : 

  • Manque d’oxygène, 
  • Subit un stress, 
  • Souffre d’une infection. 

L’ensemble de ces symptômes peut conduire le fœtus à respirer de manière forcée, à l’intérieur même du placenta. Dans ce cas, ce dernier va inhaler du méconium, qui va se déposer dans les poumons. 

A lire : Quelles sont les conséquences du tabac sur le fœtus ?

Le syndrome d’inhalation méconiale

Il concerne environ 5% des bébés qui ont expulsé le méconium dans le placenta de la mère. Environ 30% d’entre eux inhalent du méconium[2]. Parmi ces derniers, environ 1 nouveau-né sur 2 est placé sous assistance respiratoire pour survivre[3].

Lorsque le fœtus inhale du méconium, ses poumons peuvent s’obstruer totalement ou partiellement. L’air inhalé risque alors de rester bloqué à l’intérieur des alvéoles pulmonaires, distendre le poumon jusqu’à éventuellement le rompre. 

La présence de méconium dans les poumons est à l’origine du développement d’une inflammation pulmonaire, qui peut évoluer en infection. 

L’inhalation du méconium tue inégalement

Les complications qui suivent l’inhalation du méconium par le foetus sont nombreuses[4] :

  • Obstruction des voies aériennes,
  • Inflammation des poumons, 
  • Infections, 
  • Affaissement partiel des poumons,
  • Rupture des parois pulmonaires, 
  • Pneumothorax,
  • Hypertension artérielle pulmonaire persistante.

Le risque de mortalité d’un fœtus atteint du syndrome d’inhalation méconiale est très élevé, particulièrement dans les pays où le système de santé est plus ou moins précaire. Ainsi, le taux de décès des nouveaux-nés atteints se répartit comme suit dans les unités de soin : 

  • Pakistan : 32% [5],
  • Taïwan : 5%, 
  • Thaïlande : 7% [6],
  • Chine : 8% [7],
  • Inde : 14% [8],
  • Mayotte : 2.7% [9],
  • France métropolitaine : 6% [10],
  • Etats-Unis : 1% [11].

Références

[1]
J. E. Carreiro DO, 2009, The gastrointestinal system, An Osteopathic Approach to Children (Second Edition).

[2]
N. Treeratanapaiboon, M.D., 2019, Risk Factors of Neonatal Death in Meconium Aspiration Syndrome at Trang Hospital, Department of Pediatrics, Trang Hospital Thap Thiang.

[3]
A. Dhiman, 2019, Meconium Stained Amniotic Fluid and Meconium Aspiration Syndrome: A prospective Study, International Journal of Scientific Research.

[4]
A. L. Balest, 2021, Syndrome d’inhalation méconiale, University of Pittsburg, School of Medicine, modifié en décembre 2022.

[5]
Z. Anwar, T. K. Butt, M. Y. Kazi, 2011, Mortality in meconium aspiration syndrome in hospitalized babies, Journal of the College of Physicians and Surgeons, 2011 Nov;21(11):695-9.

[6]
N. Treeratanapaiboon, M.D., 2019, Ibid..

[7]
L. Luo, M. Zhang, J. Tang, et autres, 2023, Clinical characteristics of meconium aspiration syndrome in neonates with different gestational ages and the risk factors for neurological injury and death: A 9-year cohort study, Frontiers Pediatrics, Sec. Neonatology, 07 mars 2023, Volume 11, doi.org/10.3389/fped.20231110891.

[8]
M. B. Kamble, P. Jain, 2019, Meconium aspiration syndrome: clinical profile, risk factors and outcome in central India, International Journal of Contemporary Pediatrics, volume 6, numéro 1, janvier-février 2019.

[9]
L. Gomez, 2014, Morbi-mortalité des nouveaux-nés à Mayotte, Médecine humaine et pathologie, université Bordeaux Segalen, Thèse numéro 15, page 39.

[10]
P. Nolent, F. Hallalel, J.Y. Chevalier, 2004, Inhalations méconiales nécessitant une ventilation mécanique : incidence et prise en charge respiratoire en France (2000-2001), Archives de pédiatrie, doi : 10.1016/j.arcped.2004.02.017.

[11]
E. Sayad, M. Silva-Carmona, 2023, Meconium Aspiration, Stat Pearls, National Library of Medicine, 12 avril 2023.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *