Petite sœur parlant à sa grande sœur en lui faisant un câlin.

Laissez tomber les questions rhétorique du genre :

  • Quand est-ce que tu vas grandir ?
  • Est-ce que ça va dans ta tête ? 
  • Comment as-tu pu oublier ça ?

Soyez directs ! Si vous pensez que sous-entendre les choses en permanence est une preuve d’esprit, vous vous trompez. Ecoutez vos enfants, et surtout parlez-leur. C’est essentiel à leur développement, de 0 à 18 ans. 

Ce septième article consacré à la parentalité positive est là pour vous aider à trouver les sujets de conversation adaptés à leur âge.

Communiquez avec vos enfants

Communiquez avec vos enfants en prenant en compte leur âge et les sujets qu’ils aiment aborder. Plus vous discutez avec eux, moins ils sont tenté d’adopter un comportement qui pourrait créer des conflits, et donc vous demander de les discipliner[1].

La communication est importante à tous les âges de la vie, mais elle est fondamentale pour le bon développement des tout-petits. C’est tout le problème de ce qui s’appelle aujourd’hui le Still Face Paradigm (SFP).

Il s’agit du fait de garder un visage impassible, particulièrement lorsque nous avons le regard plongé sur l’écran de notre téléphone portable en même temps que bébé tente d’attirer notre attention ou que nos enfants nous parlent.  

Le souci, c’est que cette manie entraîne des troubles du développement chez les enfants. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article consacré aux téléphone portables : 

A lire : Dangers du portable pour nos enfants, mythe ou réalité ?

De quoi parler avec vos enfants ? 

Tout dépend de leur âge. Voici quelques conseils, de 1 à 18 ans.

De quoi parler à un enfant de moins d’1 an ? 

Il s’agit plutôt ici de savoir comment parler à cet enfant. Souriez-lui, faites-lui les gros yeux, des grimaces. N’hésitez pas à le faire rire et à exagérer les expressions de votre visage. C’est à ce moment-là qu’il apprend à comprendre les expressions faciales. 

Parlez-lui de tout et de rien, de votre journée, du temps qu’il fait. Si vous aimez chanter, chantez-lui des berceuses. 

Adaptez-vous à votre enfant, car chaque enfant est différent. Certains aiment particulièrement les interactions sociales, d’autres sont plus réservés et préfèrent qu’il y en ait un petit moins. 

De quoi parler à un enfant d’1 à 3 ans ? 

C’est dans cette tranche d’âge que la capacité à parler apparaît. D’abord en babillage, puis en bégaiement de mots de plus en plus clairs. A 3 ans, nombreux sont les enfants à avoir une très bonne élocution. 

Tout dépend du temps que vous avez passé à interagir avec eux. A un enfant de cette tranche d’âge, vous pouvez parler de : 

  • Ce qui se passe (quand partir chez les grands-parents, quand aller à la crèche), 
  • Mettre un mot sur ses émotions et les vôtres, 
  • Lui expliquer exactement ses routines, 
  • Décrivez-lui ce qu’il fait durant ses activités.

De quoi parler à un enfant de 3 à 6 ans ? 

Voici la tranche d’âge où certains de nos bambins deviennent de véritables moulins à parole. Il ne faut pas freiner. Au contraire, qu’ils parlent. C’est le moment de leur apprendre des choses plus temporelles : 

  • Parlez-lui d’aujourd’hui, d’hier et de demain, 
  • Demandez-lui comment il se sent, 
  • Jouez avec lui et faites les acteurs (course de voitures, poupées, voyage en avion, etc.), 
  • Apprenez lui à décortiquer ses premiers mots à la lecture, 
  • Répondez à ses innombrables questions,
  • Ne l’interrompez pas lorsqu’il se parle à lui-même. 

Cette manie de se parler à soi-même qu’ont les enfants est tout-à-fait normale. Elle est même au fondement de leur capacité future à développer des activités mentales complexes[2].

De quoi parler à un enfant de 6 à 12 ans ? 

A cet âge-là, les enfants parlent normalement très bien. Ils possèdent un vocabulaire de plusieurs milliers de mots qui leur permettent de couvrir une grande variété de sujets. Vous pouvez leur parler : 

  • De ce qu’ils aiment (sport, matières scolaires, jeux, etc.), 
  • Parlez avec eux de leurs objectifs, 
  • Racontez-leur votre journée de travail, 
  • Invitez-les à raconter leur journée,
  • Expliquez-leur les raisons pour lesquelles vous voulez qu’ils adoptent tel ou tel comportement, 
  • Invitez-les à parler de leurs émotions, 
  • Expliquez leur comment résoudre verbalement des situations conflictuelles.

De quoi parler à un enfant de 12 à 18 ans ? 

Voici le moment où vos enfants commencent à se séparer de vous, comprenant que vous n’êtes pas l’incarnation même de l’exemplarité. Ils passent leur vie avec leurs amis plutôt qu’à la maison. C’est le début de plus gros ennuis qu’avant pour les parents.

Dans cette nouvelle évolution de son comportement, vous pouvez : 

  • Être à son écoute,
  • Profiter de ce qu’il dit pour savoir ce qu’il fait,
  • Essayer de comprendre ses idées, surtout lorsque que vous ne partagez pas du tout les mêmes.

A lire, épisode 8 : Parentalité positive : quand donner des explications à son enfant ?

Références

[1]
Traub S., Gable S., 2016, Communicating Effectively With Children, Université du Missouri, site consulté en janvier 2023.

[2]
The Early Development of “Self Talk” and its Relationship to Early Learning Success, Université de Melbourne, site consulté en janvier 2023.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *