Chaque année compte son lot de bébés blessés ou tués par leur collier dentaire. Une croyance veut qu’il calme la douleur de l’enfant, voire même qu’il aide les dents à sortir. Devant les pleurs de notre enfant, qui à la longue et par le manque de sommeil, deviennent insupportables, pourquoi ne pas y croire et faire un essai ? 

Après tout, si les anciens le faisaient, pourquoi pas nous ? Ils ne sont pas morts que diable ! Et si mettre un collier d’ambre à son enfant revenait justement à lui passer la corde au cou, pour mieux laisser au hasard le soin de décider du jour de sa pendaison ? 

C’est ce que révèlent des faits très sérieux rapportés par les hôpitaux du monde entier. Autant d’accidents qui auraient pu être évités, si l’on ne plaçait pas de pouvoirs magiques dans une pierre et un morceau de fil. 

Les colliers d’ambre résistent aux tensions

La première idée qui vient en tête au moment de se figurer la pendaison d’un enfant par son collier, est celle de la solidité toute relative dudit collier. Comment n’a-t-il pas cassé ? 

Les scientifiques [1] , qui sont également des parents, se sont posé la même question. C’est bien embarrassés qu’ils ont découvert que : 

  • 7 colliers sur 15 ne se brisent pas à moins de 6.8 kilogrammes de pression,
  • 8 colliers sur 10 ne se brisent pas à moins de 450 grammes de pression. 

Pourquoi 450 grammes ? Parce que c’est exactement la force qu’il faut développer pour étrangler un enfant. Autrement dit, mettre un collier d’ambre autour du cou de son bébé, c’est lui offrir 80% de risques de mourir par suffocation en cas d’incident. 

Un autre argument arrive alors, pour les parents qui se portent en fervent défenseur du collier dentaire et de ses vertus : « notre enfant est toujours sous surveillance ». 

Une surveillance constante et effective de l’enfant

Bien sûr, tout le monde surveille son enfant, avec plus ou moins d’attention. Personne ne le laisserait s’étrangler sans rien faire. Alors, pourquoi avoir peur, si au moindre problème un adulte accourt pour mettre fin à tout événement potentiellement fatal ? 

Peut-être parce que cette fameuse surveillance constante et effective est un mythe de plus. Car, en réalité, personne ne surveille son enfant 24H/24H, encore moins les parents qui laissent leur bébé dormir avec son collier d’ambre autour du cou. Surtout la nuit, pour calmer ses pleurs. 

Il y a ici des chiffres qu’il est bon de rappeler, et qui n’arrivent pas qu’aux mauvais parents qui ne surveillent pas leurs bébés avec l’attention, la constance, que nous pensons tous avoir mais que nous n’avons jamais, la preuve en chiffres [2] :

  • 48% [3] des accidents des moins de 15 ans ont lieu à la maison,
  • 95% des morts par étouffement ont lieu à la maison,
  • 50 000 enfants s’étouffent annuellement en Europe,
  • 400 enfants en meurent. 

Ces phases d’étouffement, qui peuvent provenir aussi bien d’un jouet avalé que d’un autre objet mis en bouche, proviennent aussi de cordons attachés à des vêtements ou de simples écharpes [4] . Imaginez maintenant un collier d’ambre attaché en permanence autour du cou d’un enfant. 

Les colliers dentaires ont déjà tué et tueront encore

La FDA (Food and Drug Administration) américaine [5] a mis en garde les parents contre les risques que posaient les colliers dentaires, notamment sur le fait qu’ils avaient déjà emporté au moins un bébé. Les fonctionnaires en profitaient pour attirer l’attention sur les risques de blessures qu’ils causent à la bouche des enfants et aux infections qu’ils engendrent.

Toutefois, les témoignages permettent de dire que les colliers dentaires ont fait et feront encore bien plus d’une victime aux Etats-Unis. Ainsi, Une mère de famille a même publié une mise en garde sur sa chaîne TikTok [6] après qu’elle ait sauvé in extremis son bébé de onze mois, alors qu’il s’étouffait, étranglé par son collier dentaire. 

Elle rapporte même que la société lui ayant vendu le collier l’a assurée qu’il casserait en cas de tension, mais qu’il ne fallait tout de même pas le laisser porter par un enfant sans surveillance constante…

Résultat de l’aventure, son mari n’a pas réussi à casser le collier à la force de ses mains mais ils ont tout de même réussi à libérer l’enfant, le visage déjà bleu et le cou marqué plusieurs jours par le passage de la ficelle. 

Danielle Morin [7] a ainsi retrouvé son fils de dix-huit mois en route pour l’hôpital, après qu’il se soit étranglé avec son collier d’ambre à la crèche. Il n’a pas survécu. Le drame s’est joué en 2016. Depuis les ventes continuent d’augmenter. 

Des colliers dentaires en vente dans la plupart des magasins et sur toutes les plateformes 

Pourquoi alors sont-ils toujours en vente dans les magasins et sur les principales plateformes de vente en ligne que sont Amazon ou encore Etsy ? Pour deux raisons : 

  1. Il n’y a pas eu assez de morts, 
  2. Les plateformes se déchargent de toute responsabilité.

Ainsi que l’a soulignée l’entreprise Etsy, poursuivie en justice par Danielle Morin, [8] « Toute réclamation légale liée à un article que vous achetez doit être portée directement contre le vendeur de l’article. Vous déchargez Etsy de toute réclamation liée aux articles vendus par le biais de nos services. ». Le message est clair : vous prenez vos responsabilités, pas nous. 

Alors, le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? Les colliers d’ambre censés calmer les poussées dentaires fonctionnent-ils vraiment ? 

Comment les colliers d’ambre calment-ils les poussées dentaires ? 

Tout repose sur l’acide succinique, une substance contenue dans l’ambre récoltée au bord de la Baltique, dans la mine d’Iantarny, une commune non loin de Kaliningrad, qui en commercialise 90%[9] de la consommation mondiale.

Rien que pour extraire l’acide succinique des pierres, il est nécessaire de les soumettre à des températures comprises entre 450 et 480 °C [11] . Autrement dit, cette extraction par séparation thermique est bien plus chaude que le cou de votre bébé. 

Pour ceux qui auraient réponse à tout, en arguant que sur le long terme, la chaleur corporelle peut faire sortir l’acide succinique, rappelons que ces températures sont maintenues pendant plusieurs minutes. 

La DGCCRF, au secours du consommateur ?

Alertée par les risques importants des colliers d’ambre, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) a montré par deux enquêtes[12] qu’entre 2011 et 2015, non seulement aucun effort de sécurité n’avait été fait, mais que 87.5% des colliers étudiés pouvaient étrangler les bébés. 

Le pire réside peut-être dans le fait que 50% des colliers analysés par les agents de la DGCCRF n’informaient, à aucun moment, les parents sur les dangers des colliers d’ambre pour les bébés. Qu’en est-il depuis ? 

Il suffit de taper « collier d’ambre » dans Google pour se rendre compte du cynisme des vendeurs. Dans les premiers résultats, on trouvera des conseils pour « bien choisir son collier d’ambre pour bébé », des ventes de colliers sur des sites comme Bébé9, Amazon, Cdiscount ou encore Autour De Bebe.

Par conséquent, ce n’est pas parce que vous pouvez trouver ce produit en vente dans la plupart des commerces que vous devez l’acheter. Car, en plus de ne servir à rien pour soulager bébé, il risque de le tuer. A vous de voir. 

Références

[1]
Soudek L., McLaughlin R., Fad over fatality ? The hazards of amber teething necklaces, 2018, Pediatrics & Child Health, mai 2028, 23(2), pages 106-110.

[2]
Statistiques récentes sur les étouffements, BC Children’s Hospital, Université de la Colombie-Britannique

[3]
Enquête permanente sur les accidents de la vie courante (EPAC), 2016, Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF)

[4]
Protégez vos enfants des accidents domestiques, Solidarités-santé

[5]
Preidt R., 2018, Webmd, 21 décembre 2018, site consulté en novembre 2022.

[6]
Haiek C., 2021, TikTok mum warns about the dangers of teething necklaces, Kidspot, 15 octobre 2021, site consulté en novembre 2022.

[7]
Hunter Lopez L., 2020, The Trouble With Amber Teething Necklaces, New York Times, 18 avril 2020

[8]
Tahir T., 2019, TODDLER DEATH Heartbroken mum sues Etsy after baby son was ‘strangled to death by teething necklace’, The Sun, 7 mai 2019, site consulté en novembre 2022.

[9]
Dumeurger M., 2013, Les soutiers du trafic de l’ambre, Paris Match, 24 juin 2013, site consulté en novembre 2022

[10]
Nissen M.D., Lau E. T. L., Cabot P.J. et autre, 2019, Baltic amber teething necklaces: could succinic acid leaching from beads provide anti-inflammatory effects?, Complementary and Alternative Medicine, 5 juillet 2019, 19(1), 162, doi : 10.1186/s12906-019-2574-9

[11]
Poulin J., Helwig K., 2014, Inside Amber : The Structural Role of Succinic Acid in Class la and Class Id Resinite, Analytical Chemistry, 19 juin 2014 72(2), doi : 10.1021/ac501073k

[12]
Sécurité des colliers et bracelets pour jeunes enfants, Economie.gouv.fr, 18 mai 2017, site consulté en novembre 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *