Moineau buvant à l'eau d'une fontaine polluée au dioxane.

Le dioxane 1.4, un solvant cancérogène, est présent dans l’eau potable de 9 régions françaises[1]

  • Les Hauts-de-France,
  • L’Île-de-France,
  • Le Grand-Est, 
  • La Bourgogne-Franche-Comté, 
  • L’Auvergne-Rhône-Alpes,
  • Le Centre-Val-de-Loire, 
  • Les Pays-de-la-Loire,
  • L’Occitane, 
  • La Nouvelle-Aquitaine.

Dans quelles proportions est-elle présente dans l’eau potable ? Combien de zones de captages ont été contrôlées pour combien d’habitants ? Voici les réponses. 

H2 Le rapport de l’Anses sur le dioxane 1.4

Réalisé au travers d’un programme qui a duré 2 ans (2020-2021), l’Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire Alimentation-Environnement-Travail) a prélevé :

  • 600 échantillons d’eau brute et d’eau traitée, 
  • ⅔ dans les eaux souterraines, 
  • ⅓ dans les eaux superficielles, 
  • L’installation la plus importante de chaque département a été analysée
  • Des sites susceptibles d’être positifs au dioxane 1.4, notamment.

De ces travaux, il ressort que 8% des sites analysés sont pollués au dioxane 1.4. Dans 63% des cas, cette pollution est d’origine industrielle. 

Les sites les plus touchés connaissent une concentration en dioxane de 2.85 µg/l pour l’eau brute, et de 2.4 µg/l pour l’eau traitée. 

H2 Quelle est la valeur limite du dioxane dans l’eau ?

50 µg/l, c’est la limite fixée par l’OMS[2] et suivie par certains Etats comme le Canada. Pour l’établir, l’OMS s’est basée sur les études réalisées sur le rat, qui indiquent qu’au-delà de 0.50 µg/l, le rongeur développe un cancer[3].

L’Union européenne n’a fixé aucune limite à l’échelle du continent. Des pays comme la France n’ont ainsi aucune limitation quand d’autres, comme l’Allemagne, ne tolèrent pas des quantités supérieures à 1 µg/l. 

La fiche produit, émise par l’Organisation Internationale du Travail (O.I.T.), est claire. Le dioxane 1.4 est néfaste pour[4] :

  • Le système nerveux central, 
  • Les reins, 
  • Le foie.

Cancérigène certain chez le rat, les études manquent quant à son action sur l’Homme. C’est la raison pour laquelle il est toujours considéré comme un cancérogène probable. 

H2 D’où vient le dioxane 1.4 ? 

Ce solvant n’existe pas dans l’environnement. Il est fabriqué par l’industrie pour être ajouté aux[5]

  • Pesticides (cultures vivrières), 
  • Cosmétiques, 
  • Détergents, 
  • Matériaux d’emballage alimentaire, 
  • Émulsifiants,
  • Additifs alimentaires, 
  • Agents moussants.

Dans ce dernier produit, il est le résultat de réactions chimiques initiées par les composants de ces agents moussants durant le processus de fabrication. C’est exactement la même situation pour le plastique PET, dont il est un sous-produit de sa phase de production[6].

Sa pollution est directement due aux mauvaises conditions de traitement des déchets chimiques (fuites dans les sites d’enfouissement), et au rejet d’eaux usées par les sociétés qui l’utilisent. 

H2 Le dioxane 1.4 est mortel

En 1935, 5 ouvriers d’une usine sont décédés dans les 2 semaines qui ont suivi l’inhalation de dioxane 1.4. L’un d’eux serait même mort d’une exposition cutanée uniquement. 

La cause ? Des lésions aux reins et au foie, causées par le solvant.

En 1959, un travailleur est décédé après avoir inhalé du dioxane durant une semaine dans son environnement de travail, à une concentration de 470 ppm en moyenne. Ses reins, son foie et son cerveau se sont nécrosés. 

Pour les expositions faibles durant de longues années, il faut savoir que la période de latence du produit est de 10 ans[7].

[1]
4 juillet 2023, L’eau potable est polluée par un solvant potentiellement cancérigène dans neuf régions françaises, dont le Grand Est, Libération Champagne, site consulté en juillet 2023.

[2]
C. Abbot, H. Abouzaid, L. Achene et autres, 2017, Directives de qualité pour l’eau de boisson, Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 4ème édition, ISBN 978-92-4-254995-9.

[3]
07 septembre 2018, Le 1.4-dioxane dans l’eau potable – Document technique pour consultation publique, Santé Canada.

[4]
Novembre 2008, Dioxane, Organisation Internatoinale du Travail (O.I.T.), ICSC 0041.

[5]
07 septembre 2018, Le 1.4-dioxane dans l’eau potable – Document technique pour consultation publique, Santé Canada.

[6]
J.-M. Brignon, V. Chapon, 2021, 1.4 dioxane, INERIS, page 7.

[7]
07 septembre 2018, Le 1.4-dioxane dans l’eau potable – Document technique pour consultation publique, Santé Canada.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *